new releases

NEW RELEASE: BULLETIN DE LITTÉRATURE HÉGÉLIENNE (XXX, 2020)

We are pleased to give notice of the release of a new issue of the Bulletin de littérature hégélienne (XXX, 2020). The journal is part of the Archives de Philosophie (2020/4, Tome 83, pp. 149-184).

We are also glad to share the introduction of the Bulletin‘s director, Gilles Marmasse, whom we sincerely thank for the authorization:

Le Bulletin de littérature hégélienne a lui aussi été impacté par la crise sanitaire, notamment du fait d’une circulation ralentie ou empêchée des livres. Nous nous excusons en particulier auprès des recenseurs qui n’ont pu recevoir à temps les ouvrages promis. Au-delà de ces difficultés, l’hégélianisme peut, à sa façon, aider à réfléchir sur l’épisode singulier et dramatique que nous avons connu en 2020. L’expérience du confinement résonne en effet avec la valorisation hégélienne du « retour sur soi ». Toutefois, la réflexion en soi-même, chez Hegel, ne saurait être comprise comme une passive auto-contemplation. L’enjeu est d’échapper à la dépendance à l’égard de l’altérité et de se produire comme une subjectivité unifiante. La réflexion en soi-même est à interpréter comme un effort pour surmonter ses contradictions intérieures et n’a rien de reposant. En second lieu, Hegel dénonce ce qui serait un pur et simple repli sur soi. À ses yeux, la subjectivité, pour être complète, requiert de s’incarner, et notamment dans des collectivités humaines, des actes et des œuvres. L’objectivation n’est pas de l’ordre du moyen, car elle est la vie même de l’esprit. C’est probablement ce que beaucoup ont éprouvé au printemps 2020, sur le mode du manque, quand ils ont fait l’expérience douloureuse de l’esseulement, de l’inactivité et de l’impossibilité de concrétiser leurs projets.
Il y a par ailleurs chez Hegel une pensée de l’épidémie (voir notamment l’addition du § 371 de l’Encyclopédie). L’analyse se fait remarquer par un étonnant aveu d’ignorance sur ses causes fondamentales. Hegel, conformément à la science de son temps, a tendance à rapporter les phénomènes épidémiques, non pas à la transmission d’un facteur pathogène, mais à la prévalence de la maladie en certains lieux et à certaines époques. Il associe également les épidémies aux déplacements de population, tout en soulignant abondamment qu’en la matière rien n’est prouvé ni expliqué de manière complète. Un des intérêts de cette analyse, pour nous, réside dans l’insistance de Hegel sur la dépendance de l’organisme vivant à l’égard de son environnement. Certes, tout organisme tend à faire prévaloir son principe interne de développement à l’encontre des influences extérieures. Mais il reste toujours soumis, au moins partiellement, au donné externe et à ses contingences. Hegel nous rappelle que la nature n’est pas entièrement domesticable. Dure leçon, sans doute, mais qu’il est utile d’entendre.

TABLE OF CONTENTS:

Liminaire

Études transversales

  1. Bernard BOURGEOIS, Pour Hegel, Paris, Vrin, 2019, 605 p.
  2. Alfredo FERRARIN, Thinking and the I. Hegel and the Critique of Kant, Evanston il, Northwestern University Press, 2019, 233 p.
  3. Walter JAESCHKE, Hegels Philosophie, Hamburg, Meiner, 2020, 432 p.
  4. Jean-François KERVÉGAN, Explorations allemandes, Paris, CNRS, 2019, 462 p.
  5. Roberto MORANI, Rileggere Hegel. Tempo, soggetto, negatività, dialettica, Napoli-Salerno, Orthotes, 2019, 388 p.
  6. Haris PAPOULIAS, Iconoclastia endogena. Una teoria dell’immagine hegeliana, Milano, Mimesis, 2019, 628 p.
  7. Zhili XIONG, Hegel’s Begriff der « eigentlichen Metaphysik ». Systematische Untersuchungen zum Metaphysikverständnis Hegels, Paderborn, Fink, 2019, 247 p.

Logique et philosophie de la connaissance

  1. Joãosinho BECKENKAMP, Ceticismo e idealismo alemão — Com tradução do texto de Hegel « Relação do ceticismo com a filosofia », São Paulo, Loyola, 2019, 192 p.
  2. Paolo Diego BUBBIO, Alessandro DE CESARIS, Maurizio PAGANO & Hager WESLATI (dir.), Hegel, Logic and Speculation, London-New York, Bloomsbury, 2019, 242 p.
  3. Sevilay KARADUMAN, Perspektivität und Dialektik. Eine Untersuchung zu den Perspektivenwechslen in Hegels Konzeption des Erkennens, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2019, xxii + 187 p.
  4. Angelica NUZZO, Approaching Hegel’s Logic Obliquely. Melville, Molière, Beckett, Albany NY, SUNY Press, 2018, xv + 438 p.

Phénoménologie de l’esprit

  1. Tereza MATĚJČKOVÁ, Gibt es eine Welt in Hegels Phänomenologie des Geistes ?, Tübingen, Mohr Siebeck, 2018, 342 p.

Éthique, politique et histoire

  1. Stephen C. BOSWORTH, Hegel’s Political Philosophy. The Test Case of Constitutional Monarchy [1991], Abingdon-New York, Routledge, 2019, 190 p.
  2. Matteo CAVALLERI, La libertà nella necessità. Saggio sullo spirito oggettivo hegeliano, Pisa, ETS, 2019, 228 p.
  3. Armando MANCHISI, L’idea del bene in Hegel. Una teoria della normatività pratica, Padova, Verifiche, 2019, 265 p.
  4. Karl MARX, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel, édition et traduction nouvelle par Victor Béguin, Alix Bouffard, Paul Guerpillon et Florian Nicodème, postface de Jean-François Kervégan, Paris, Les Éditions sociales, 2018, 348 p.
  5. Jamila MASCAT & Sabina TORTORELLA (dir.), Hegel & Sons. Filosofie del riconoscimento, Pisa, ETS, 2019, 314 p.
  6. Leo STRAUSS, On Hegel, edited by Paul Franco, Chicago-London, The University of Chicago Press, 2019, 415 p.
  7. Kenneth R. WESTPHAL, Hegel’s Civic Republicanism. Integrating Natural Law with Kant’s Moral Constructivism, Abingdon-New York, Routledge, 2020, 327 p.

Art et religion

  1. Friedemann BARNISKE, Hegels Theorie des Erhabenen. Grenzgänge zwischen Theologie und philosophischer Ästhetik, Tübingen, Mohr Siebeck, 2019, 412 p.
  2. Francesco CAMPANA, The End of Literature. Hegel, and the Contemporary Novel, London, Palgrave Macmillan, 2019, xvi + 265 p.
  3. Félix DUQUE, Remnants of Hegel. Remains of Ontology, Religion, and Community, translated by Nicholas Walker, Albany ny, SUNY Press, 2018, 167 p.
  4. Lydia MOLAND, Hegel’s Aesthetics. The Art of Idealism, Oxford-New York, Oxford University Press, 2019, 333 p.
  5. Birgit SANDKAULEN (dir.), G. W. F. Hegel: Vorlesungen über die Ästhetik, Berlin, De Gruyter, 2018, 286 p.

Hegel en dialogue

  1. Peter BAUMANNS, Die Ideengeschichte von Kant bis Hegel, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2019, 242 p.
  2. Lucian IONEL, Sinn und Begriff. Negativität bei Hegel und Heidegger, Berlin, De Gruyter, 2020, 333 p.
  3. Adrian JOHNSTON, A New German Idealism. Hegel, Žižek, and Dialectical Materialism, New York, Columbia University Press, 2018, 337 p.
  4. Jakub MÁCHA & Alexander BERG (dir.), Wittgenstein and Hegel. Reevaluation of Difference, Berlin, De Gruyter, 2019, xviii + 428 p.
  5. Todd MCGOWAN, Emancipation after Hegel. Achieving a Contradictory Revolution, New York, Columbia University Press, 2019, 270 p.
For further information see the Bulletin website.

 

Printable Version

Comments

comments